Sie sind hier

Quo Vadis Sandweiler - Version française

News

Après plus de la moitié de la législature politique communale – de nouvelles élections auront lieu en 2023 – la section DP de Sandweiler ne peut malheureusement dire qu’une chose sur l’état des choses à Sandweiler : dans la direction de la commune tout va sens dessus dessous. Le collège échevinal noir-vert agit sans réfléchir. C’est peut-être ainsi que l’on peut expliquer l’inexistence de la communication avec l’opposition au sein du conseil communal et avec les citoyens.

Il n’y a pas que le référendum contre la construction inutile d’un nouvel hôtel de ville que l’opposition a réussi à obtenir et à gagner, d’autres facteurs montrent également que les partis noir et vert sont complètement dépassés. 

La bourgmestre et ses collègues échevins étaient tellement sûrs de leur coup qu’ils n’avaient pas de plan B lorsque les citoyens leur ont jeté à la figure leurs plans d’hôtel de ville surdimensionnés. Il n’y a pas de place à Sandweiler pour un monument noir et vert. La réaction immédiate du collège échevinal de transformer sans tarder l’actuelle salle de réunion de la mairie en deux bureaux était tout à fait puérile. Il aurait été plus judicieux d’installer des climatiseurs pour le personnel – du rafistolage partout !

À propos personnel, le collège échevinal sait-il vraiment ce qu’est un organigramme ? Le bureau le plus important de la commune, le Bureau de population, n’est joignable que sur rendez-vous en raison de querelles du personnel – pas du tout à cause de Corona. Or, les naissances et les décès ne respectent que rarement les délais !

« Le nouvel hôtel de ville ? Une idée mal ficelée sans plan B »

La démarche est typique de ce collège échevinal : il esquisse des idées, il entame des projets, mais rien n’est mûrement réfléchi. Il construit une nouvelle école et il ne pense qu’ensuite à un concept de circulation. Les objections pertinentes des groupes d’opposition – outre le DP, il y a aussi le LSAP – sont balayées ou tout simplement ignorées par la majorité noire-verte au conseil communal. Une confiance en soi exagérée règne. Les discussions objectives n’intéressent pas le collège échevinal. Accepter les offres d’aide claires de l’opposition est indigne de la majorité.

Les réunions de commissions, au cours desquelles on discute et décide ailleurs en fonction des faits, comme la commission de planification ou la commission des finances, sont des pseudo-événements dans notre commune.

Le travail du collège échevinal manque de structure

En tant que DP-Sandweiler, nous ne pouvons que constater : le collège échevinal CSV-déi gréng n’a aucune structure. Sandweiler a finalement déposé un nouveau plan d’aménagement général (PAG) après une pression considérable du ministère de l’Intérieur. Mais celui-ci n’est pas encore entré en vigueur. De plus, il est tout simplement mauvais. Typique : plus de trois mois après la fin du délai d’opposition, le collège échevinal n’a toujours pas rencontré les nombreux plaignants.  

Si l’extension de l’école avec un site supplémentaire était déjà un manque d’égards envers les élèves et les parents, l’absence d’un concept de circulation – la question quoi faire avec les piétons, les voitures et les bus n’a pas été répondue – montre un vrai désintérêt pour les préoccupations des citoyens de Sandweiler. 

À la mairie, on ne navigue pas, on s’enfonce dans le brouillard.

« Aux abonnés absents pendant la crise »

Dans la crise du Covid, le collège échevinal noir-vert s’est plié aux interdictions de contact – il a brillé par son absence. Des idées propres en temps de crise ? Rien, nada, niente... De nombreuses communes ont rapidement donné un coup de main à leur monde des affaires avec des actions de bons d’achat pour les aider à surmonter le lockdown. Ce n’est qu’après de longues hésitations que le collège échevinal de Sandweiler a soutenu les commerçants et les restaurateurs. La proposition du DP d’offrir à chaque citoyen un bon d’achat de 25 euros – valable uniquement à Sandweiler – a été qualifiée de « populisme » par les Verts et les Noirs.

Qu’est-ce qui se passera ensuite ?

Face au chaos qui règne dans notre commune, nous nous posons, en tant qu’opposition, la question suivante : « Qu’est-ce qui va exploser à notre figure – celle de tout Sandweiler – la prochaine fois ? » Ce serait pourtant la tâche du collège échevinal noir-vert de donner une réponse à cette question – mieux encore, de l’éviter d’emblée !

Le DP continuera à suivre d’un œil critique la démarche du collège échevinal et à présenter ses propres idées et propositions au collège, en faisant toujours passer les intérêts des citoyens de Sandweiler avant tout autre chose.

AnhangGröße
PDF icon Sandweiler-Fr-Web.pdf596.3 KB